Programme Reine Mathilde

Face à l’explosion de la demande, il devient difficile de trouver des ingrédients biologiques produits en France.

Depuis 2008 Les 2 Vaches accompagnent les agriculteurs du bassin normand pendant et après la période de 2 et 3 ans nécessaire pour se convertir au bio. C’est le projet Reine Mathilde.

Reine Mathilde, clin d’œil à la Duchesse de Normandie, c’est le petit nom donné par Les 2 Vaches au programme de développement de production laitière biologique en Basse-Normandie où se situe leur petite usine. Impulsé par la marque, piloté par l’Institut de l’Elevage et visant à regrouper tous les acteurs de la filière (Groupe de Recherche en Agriculture Biologique, Chambre d’Agriculture, coopératives laitières, etc.), le programme a pour vocation de faire de la Basse-Normandie une région pilote dans la production et la transformation laitière biologique. Le cœur du projet et cheval de bataille de Les 2 Vaches : encore et toujours faciliter les conversions d’élevage en développant les compétences et savoir-faire bio des producteurs.

Reine Mathilde, c’est donc aussi une manière de changer les règles du jeu en sortant des schémas habituels, à la manière de Les 2 Vaches, qui se démènent pour faire les meilleurs produits laitiers ! 

 

reine mathilde, quels sont ses objectifs ?

 Le cœur du projet est de faciliter les conversions d’élevages et de participer ainsi à l’accroissement de la production laitière biologique et du nombre d’éleveurs impliqués sur la région dans les 5 années à venir.

Par ailleurs, mettre en place un environnement dynamique, en développant les compétences et le savoir-faire « bio » de l’ensemble des producteurs est déterminant pour favoriser les conversions.

Le développement de la production laitière biologique, la construction dans cette région d’actions pilotes de dynamisation et de modernisation de cette production n’a de sens que si l’ensemble des acteurs des filières, des territoires et du développement se retrouvent autour de cette problématique et en partagent les enjeux.

Si Les 2 Vaches sont à l’origine du projet, c’est l’Institut de l’Elevage fort de son expertise notamment sur le lait bio et dans le cadre d’une mission d’intérêt général qui contribue au pilotage. Mais ce n’est pas tout : la Chambre d’Agriculture de Normandie, le GRAB de Basse Normandie, bien sûr sont des partenaires très impliqués, de même les autres acteurs de la filière régionale comme la coopérative Isigny Sainte Mère ou Biolait, et d’autres encore…

Et tout ceci sous le regard impliqué du Conseil Régional de Basse Normandie du Crédit Agricole de l’Agence de l’Eau, tous conscients que l’enjeu du développement de la « bio » concerne la région dans son ensemble.

 

les modules de travail de reine mathilde 

Le programme a ainsi été élaboré après un diagnostic régional réalisé dans le cadre d’une concertation avec les autres acteurs régionaux de l’agriculture biologique.

Il s’articule autour de six modules et vise à proposer de nouvelles actions innovantes, sortant du cadre de l’accompagnement habituel et à élargir les partenariats et le champ des acteurs de la filière et du développement de l’élevage bio.

  • Un module de formation
  •  Un module d’analyse de la qualité des produits biologiques
  • Un module d’aide aux investissements
  • Un module filière viande biologique
  • Un module vétérinaire et élevage biologique
  • Un module eau énergie et environnement