Cambrousse présidentielle Les 2 Vaches : faire toujours meuh pour la Santé

Et si on faisait MEUH pour notre santé ?

Savante et Pipelette vous racontent les solutions innovantes imaginées pendant les sessions de L'Etable Citoyenne !

 

On sait bien que la santé passe aussi par notre assiette : MEUH se nourrir demain, c’est donc aussi faire MEUH pour notre santé ! Une préoccupation que Les 2 Vaches a toujours eu à cœur en concoctant des recettes simples, bio et gourmandes, avec le moins d’ingrédients possible.

Parce que Les 2 Vaches veut toujours faire MEUH, elle a aussi été parmi les premières marques à proposer en supermarché des yaourts aux fruits sans additifs. Et puis, comme c’est vachement important de connaître la provenance et les conditions de production de chacun de ces ingrédients, elle a créé le site Savoir ce qu’on mange, pour répondre à toutes vos questions, même les plus vaches !

Les rencontres de l’Etable Citoyenne ont bien sûr aussi  été l’occasion de voir fleurir beaucoup de bionnes idées, élaborées collectivement, pour faire MEUH pour notre santé. Savante et Pipelette vous en rapportent un joli bouquet.

web_5.jpg

3 projets pour faire MEUH pour la santé

Graine de vie

L’idée : créer un réseau de coachs professionnels et amateurs, les “jardi-coachs”, pour diffuser des bonnes pratiques alimentaires dans tous les tissus de la société.

L’objectif : améliorer la santé publique grâce à une meilleure alimentation 

Le déploiement :

  • Dans un premier temps, il s’agirait de définir un socle de bonnes pratiques alimentaires. Les premières structures pour initier le réseau seraient identifiées, puis la diffusion se ferait progressivement par co-optation.
  • Une fois formé, le « jardi-coach », identifierait ses publics sur son territoire. Il développerait alors ses propres actions : ateliers de cuisine, rencontres avec des producteurs, conseils nutrition, ateliers des sens auprès des enfants…
  • Ces ambassadeurs s’adresseraient à tous : collectivités, entreprises, personnes jeunes et âgées, favorisées et moins favorisées, malades ou bien portantes. Cette initiative favoriserait l’adoption de pratiques préventives et permettrait à moyen terme des économies de santé publique.
  • A la télévision, un programme court quotidien, relayé également sur les réseaux sociaux, valoriserait des initiatives « Graine de vie » locales.  Ce serait une source d’inspiration pour nourrir le réseau et diffuser encore plus largement ses initiatives.

 

Le service Civique Eco-Resonsable

L’idée : Un service civique d’une année pendant laquelle les jeunes ont pour mission de sensibiliser les citoyens à la bonne et à la mauvaise alimentation.

L’objectif : miser sur la prévention en sensibilisant les jeunes et les moins jeunes aux bonnes pratiques et habitudes alimentaires

Le déploiement :

  • Pendant une période de 1 à 2 mois, les jeunes se formeraient auprès de futurs professionnels des domaines de l’agriculture, de la santé, de la gastronomie ou de l’environnement.
  • Accompagnés pour acquérir les compétences pédagogiques nécessaires, ils développeraient leurs connaissances sur les filières, les impacts écologiques et sanitaires des différents modes d’agriculture, des savoirs en terme de nutrition et de cuisine, et les gestes éco-responsables au quotidien.
  • Sur le terrain, les jeunes en « service civique éco-responsable » se consacreraient à diffuser l’information sur l’alimentation et ses impacts, en transmettant des conseils pratiques pour mieux choisir les aliments, mieux les cuisiner et réduire le gaspillage alimentaire.

L’Etat, qui généralisera le service civique en 2022, pourrait ainsi accompagner les jeunes vers l’emploi, renforcer les liens entre les acteurs du territoire et accompagner la population vers de meilleures pratiques alimentaires.

 

Le Fooduroscope

L’idée : créer un parc d’attraction ludique et pérenne dédié à l’alimentation

L’objectif : sensibiliser et éduquer les jeunes générations à mieux se nourrir

Le déploiement :

Le parc serait composé de trois grands espaces :

  • un univers dédié aux apprentissages interactifs (sur le modèle de la Cité des Sciences de la Villette)
  • un univers « expérimentation », avec des parcours sensoriels, des ateliers culinaires, un potager, une mini-ferme…
  • un univers pouvant accueillir des animations, des jeux-concours, des événements disco-soupes, des expositions …

Le parc inviterait adultes et enfants à collaborer.

Le lieu pourrait évoluer au fil des saisons et encouragerait des initiatives temporaires pour un renouvellement permanent.

L’accès serait gratuit pour les écoles, les associations et les centres de loisirs.

Une petite mallette remise à la sortie inviterait chacun à rapporter les bonnes habitudes à la maison, à les diffuser autour de lui et à revenir avec d’autres !

 

Toutes ces idées, ludiques, originales et éducatives pour être en pleine formeuh, ont un point commun : la pédagogie et la sensibilisation. Parce que MEUH se nourrir demain, et donc faire MEUH pour notre santé, cela s’apprend ! Apprendre à manger de saison, au rythme de la nature, à lire les étiquettes, à reconnaître le vrai bon goût des aliments, à cuisiner avec plaisir, c’est vachement bio, non ?