Cambrousse Présidentielle Les 2 Vaches : faire toujours meuh pour les agriculteurs

Et si on faisait MEUH pour les agriculteurs ?

Savante et Pipelette vous racontent les solutions innovantes imaginées pendant les sessions de L'Etable Citoyenne !

 

« Faire Toujours MEUH », c’est la devise de Les 2 Vaches : que ce soit pour le bio, pour les vaches, pour la planète ou pour les gourmands, voilà leur mot d’ordre. Et il ne s’agit pas seulement de ruminer de belles idées, mais de proposer des solutions concrètes et de soutenir des initiatives pour que demain soit vraiment MEUH. Et quand il s'agit de meuh faire pour les agriculteurs, Pipelette et Savante en connaissent un rayon, puisqu'elles étaient à l'origine du programme Reine Mathilde, destiné à faire de la Basse-Normandie une région pilote pour le lait bio.

_post_3_logo_debat_paquerette_0.jpgAlors évidemment, quand Savante et Pipelette ont entendu parler de l’Etable Citoyenne, ces cinq journées de consultation organisées par la marque sur le thème “Mieux se nourrir demain : trouvons ensemble des solutions”, inutile de dire qu’elles ont quitté leur prairie normande pour se joindre au rendez-vous.

Parmi la vingtaine d’invités-participants (une moitié de citoyens, une moitié de professionnels de l’alimentation et du monde agricole) se trouvaient donc deux vaches, plus meuhtivées que jamais en pleine Cambrousse présidentielle : Savante, lunettes sur le museau, crayon et papier en main, et Pipelette, qui ne s’est pas privée de participer aux échanges.

Beaucoup d’idées ont germé pendant ces journées fertiles. Voici donc, en primeur, quelques fruits du travail collectif, rapportés des Etables Citoyennes par nos candidates Pipelette et Savante !

 

3 projets pour faire toujours MEUH pour les éleveurs et les agriculteurs

 

Le projet Reset, comme « réinitialiser » une zone agricole

 

L’idée : développer un réseau de fermes équitables pour répondre aux besoins alimentaires d’un territoire précis. Ces fermes en réseau seraient à la fois plus efficaces dans leur fonctionnement, plus coordonnées et productives mais aussi plus créatrices d’emplois.

L’objectif : créer les conditions les plus favorables à un redéploiement humain dans les campagnes, pour produire l’alimentation saine de demain.

Les étapes clés :

  • Une phase de diagnostic, pour identifier les besoins alimentaires et le potentiel de production sur un territoire donné
  • Une phase de coordination nationale, pour créer et définir le cadre et les critères du label « Village en transition » qui s’appliquera à ces zones. Plus largement, cette question pourrait être traitée dans le cadre d’un « Grenelle de l’Alimentation » ouvert au débat citoyen.
  • La création d’un outil de financement pour développer ces réseaux de fermes équitables.

Les moyens : les citoyens, les fabricants et distributeurs locaux et les banques se mobiliseraient pour apporter des fonds privés. La commune et la communauté de communes abonderaient également en dotation territoriale.

 

Le Bio-Bus, un outil pour les agriculteurs

 

L’idée : créer l’académie itinérante de l’agriculture de demain ! Le Bio-Bus se rendrait dans les fermes et les écoles d’agronomie, pour fournir une ressource pratique à tous ceux qui veulent faire évoluer leur façon de travailler.

L’objectif : aider à la conversion des producteurs vers une agriculture vertueuse

Le Bio-Bus, ce serait une palette d’outils pour :  

  • Répondre aux questions économiques, par exemple avec une application qui permet de simuler le revenu d’un agriculteur en fonction de différents modèles de production
  • Développer les connaissances techniques et environnementales : comprendre comment être plus résilient, plus respectueux mais aussi plus productif
  • Créer des liens sociaux et de la convivialité entre les acteurs d’un territoire, tout en favorisant les mises en relation et la création d’emplois.

Le déploiement : le Bio-bus serait polyvalent. Il se prêterait à des réunions en petit comité mais pourrait aussi s’ouvrir et accueillir des événements de plus grande envergure !

Les moyens : ce Bio-bus serait financé par des fonds publics et privés, par exemple des fabricants ou des distributeurs intéressés à sécuriser leur futur approvisionnement en production locale et bio.

 

Top Fermiers, le monde agricole sous les projecteurs !

 

L’idée : promouvoir les talents du monde agricole et encourager les projets engagés et innovants grâce à un programme de télé réalité.

L’objectif : valoriser les acteurs de la transition agricole et donner envie aux autres agriculteurs de les suivre sur cette voie

Les étapes :

  • Chaque promotion rassemblerait 8 fermiers, autour d’un thème précis : bien-être animal, gestion des déchets, pratique innovante…
  • Le temps du défi, l’agriculteur ou l’éleveur rassemblerait autour de lui une « brigade » constituée en partie d’apprentis, pour diffuser cet élan d’innovation éco-responsable au sein de la jeune génération.
  • Un jury d’experts et le vote des téléspectateurs désigneraient le gagnant, qui recevrait un prix de 100,000€ à investir dans l’exploitation.
  • Quelques mois plus tard, l’émission reviendrait chez les gagnants pour montrer l’évolution. On pourrait ainsi suivre le « avant/pendant/après » des initiatives les plus ambitieuses.

Au programme: des reportages à la ferme et des témoignages de partenaires sur le terrain. Des interviews d’experts apporteraient aussi une autre vision du métier, en valorisant le savoir-faire, les compétences techniques et les capacités entrepreneuriales nécessaires.

 

A Caen comme à Paris*, les rencontres de l’Etable Citoyenne ont été riches en échanges et en propositions : comme Pipelette et Savante, on aimeuh ces idées innovantes, issues de la réflexion collective, pour soutenir et valoriser le monde agricole ! 

Ensemble, on peut trouver des solutions : avec l’Etable Citoyenne, soyons tous acteurs du changement !

 

L’Etable Citoyenne, ce sont encore deux journées qui se tiendront à Lyon le 20 avril et à Marseille le 28 avril. Vous souhaitez y participer ? Inscrivez-vous sur notre site et rejoignez-nous pour faire MEUH, ensemble !

 

 

 

*Etable Citoyenne des 8 et 14 mars 2017