Cambrousse présidentielle Les 2 Vaches : faire toujours meuh pour les consommateurs

si on faisait MEUH pour les consommateurs ?

Savante et Pipelette vous racontent les solutions innovantes imaginées pendant les sessiond de L'Etable Citoyenne !

Les 2 Vaches en sont convaincu : ensemble, nous pouvons trouver des solutions pour faire que demain soit plus bio ! C’est pour ça qu’il y a quelques mois, Les 2 Vaches a lancé le défi des 100 Tâches  : cent projets à accomplir avec vous, d’ici 2020, pour vivre vachement mieux. Pétitions, soutien à des projets éco-responsables, mais aussi petits gestes au quotidien sont autant de bionnes façons d’agir et de s’engager…

web_4.jpgParmi ces 100 Tâches, les rencontres de L’Etable Citoyenne sont un rendez-vous important pour MEUH se nourrir demain. Autour de la table, la marque a convié des citoyens engagés, des éleveurs, des experts du monde agricole, des membres de l’équipe Les 2 Vaches pour, ensemble, faire germer des solutions concrètes.

Un peu de café, une visite au potager partagé, et surtout beaucoup d’idées formulées pendant les ateliers : voilà le vachement bio programme de ces journées ! Nos candidates Savante et Pipelette, en pleine Cambrousse présidentielle, ont rapporté certaines bio-nnes idées pour faire MEUH pour les agriculteurs. Voici maintenant celles pour faire MEUH pour les consommateurs !

 

3 projets pour faire MEUH pour les consommateurs

 

Tous avec le M.I.A.M ! (Mouvement Indépendant pour une Alimentation Mutualisée)

 

L’idée : Mettre en place un système d’achat groupé en vrac pour rendre accessible à tous une alimentation de qualité.  

L’objectif : approvisionner des populations aux revenus moyens ou moyens inférieurs, créer du lien social entre les habitants et avec les producteurs,  sensibiliser et transmettre des connaissances pratiques utiles au quotidien.

Le déploiement :

  • L’association MIAM identifierait dans les quartiers (y compris en difficulté) et dans les campagnes des porteurs de groupement d’achats, chargés de recruter et animer une communauté d’acheteurs.
  • Chaque semaine les acheteurs passeraient leur commande. Quand la quantité minimale serait atteinte, la commande serait confirmée.
  • Ensuite, les acheteurs se rendraient avec leurs contenants dans le local du MIAM, pour récupérer leurs achats en vrac. Ce serait aussi l’occasion d’un moment convivial dans le quartier !

Des ateliers pourraient aussi être organisés au MIAM, pour cuisiner, apprendre à réaliser soi-même des détergents ou des produits cosmétiques naturels, ou échanger avec un producteur.

 

L’appli AJC (Agissez) : achetez seulement ce qu’il faut pour cuisiner ! 

 

L’idée : fournir un outil pratique et malin pour mieux acheter, mieux conserver et mieux cuisiner, pour ne rien gâcher !

L’objectif : limiter la perte de denrées alimentaires au sein des foyers

AJC  serait une application gratuite, à utiliser avant, pendant et après avoir fait ses courses :

  • L’utilisateur s’étant créé un profil, l’appli proposerait des menus à sélectionner et établirait la liste des courses correspondante.
  • Pendant les courses, on scannerait chaque produit au moment de le mettre dans la caddie.
  • Ensuite, tout au long de la semaine, l’appli AJC dirait ce qui doit être consommé, par ordre de fraîcheur, et alerterait l’utilisateur si des aliments allaient être périmés,  et proposerait aussi des recettes à confectionner avec les restes
  • Enfin, pour les produits proches de la date de péremption, l’application mettrait l’utilisateur en relation avec des voisins ou des associations pour favoriser les dons.

Le déploiement : Un test pilote pourrait être porté par une enseigne de grande distribution.

 

La DVA : Détaxe sur la Valeur Ajoutée

 

L’idée : Détaxer les produits en fonction de leur qualité. Les meilleurs produits deviennent moins chers tandis que les moins bons sont majorés !

L’objectif : encourager les industriels à développer une offre alimentaire de qualité 

Le déploiement :

  • En premier lieu, un comité de pilotage serait mis en place pour déterminer les critères d’une alimentation de qualité, prenant à la fois en compte les aspects nutritionnels/santé et l’impact social et environnemental.
  • Ce comité inclurait toutes les parties prenantes : consommateurs, producteurs, industriels, experts scientifiques et associations de consommateurs.
  • Cette démarche s’accompagnerait de publications (pour assurer la transparence) et d’une communication pour sensibiliser le grand public.
  • Le déploiement de ce projet pérenne serait porté par l’Etat. Les produits répondant aux critères de qualité, qu’on pourrait appeler « responsables », seraient moins taxés, et donc valorisés. Ils seraient de fait accessibles au plus grand nombre possible de consommateurs.

 

Quel bio-nheur de voir comme tous ensemble nous pouvons imaginer des propositions à la fois pragmatiques et innovantes pour MEUH se nourrir demain ! Il y en aura encore plein d’autres à découvrir à l’issue des 5 journées de rencontres de l’Etable Citoyenne. Vous pourrez alors toutes les consulter sur notre site. En votant pour celle que vous préférez, vous choisirez celle que Les 2 Vaches va accompagner et soutenir sur le terrain pour qu’elle se réalise. Un bio moment de démeuhcratie dans la Cambrousse présidentielle !