De vachement bons yaourts, du lait bio normand et de plus en plus de fruits bio français : Les 2 Vaches font Cocorico !

Ce n’est pas banal pour des vaches de faire “Cocorico”, mais un simple “meuh” ne suffirait pas à exprimer notre fierté et notre engagement à développer la filière bio française. Nos vachement bons yaourts bio ont toujours été fabriqués avec du lait bio de Normandie. Et nous intensifions nos efforts pour y intégrer des fruits bio 100% français, parce que c’est encore vachement meuh !

20180714_tache-45-france_0.png

La Normandie, le coeur de notre engagement

Nos yaourts et desserts, c'est avant tout du bon lait bio collecté localement chez les éleveurs Les 2 Vaches, en Normandie. Disséminées entre la Manche, le Calvados et la Seine-Maritime, ces petites exploitations produisent quotidiennement le lait bio qui est notre matière première. De vastes prairies où gambader, de l’herbe bien grasse, un climat doux et humide : toutes les conditions sont réunies pour que les vaches y soient heureuses, 267 jours par an en plein air, et produisent du vachement bon lait !

l2v_normandie_2016_chez_hubert_jahouel_95_0.jpgC’est aussi en Normandie, dans la petite usine du Molay-Littry  que nos yaourts sont fabriqués. Les fermiers locaux qui produisent le lait bio que nous collectons se trouvent, en moyenne, dans un rayon de 27 kilomètres. C’est ce qu’on appelle être vraiment “tout pré” !

En plus de s’engager en collectant et produisant au coeur du terroir normand, Les 2 Vaches y développe depuis 2010 le programme Reine Mathilde pour faire de la Normandie une région pilote en matière d’élevage laitier et de production de lait bio. Grâce à ce bio projet, qui mobilise tous les acteurs locaux de la filière laitière*, Les 2 Vaches encourage et soutient les conversions d’élevage au bio, en développant les compétences et savoir-faire bio des producteurs et en compensant financièrement le coût de la conversion par la mise en place d’aides financières.  

Depuis 2010, le programme Reine Mathilde a déjà permis à 26 éleveurs Les 2 Vaches de passer au bio, tandis que 9 autres sont actuellement en conversion (sans parler des éleveurs partenaires d’autres laiteries, également concernés). Soit plus de 2000 vaches laitières devenues bio !

Nos efforts portent leurs fruits… bio français !

Des fruits bio de provenance 100% française dans notre yaourt Fraise-Rhubarbe, c’est une première pour la marque et une étape vachement importante pour Les 2 Vaches ! En sélectionnant nos fournisseurs de fraises en Bretagne et de rhubarbe dans le Pas-de-Calais, notre volonté de construire une filière bio Fruit Français, à l'image du programme Reine Mathilde pour le lait bio de Basse Normandie, se concrétise !

produit_fraise_rhubarbe_3_0.jpgNotre objectif, pour lequel Antoine, le responsable des achats Les 2 Vaches se démène, c’est d’intégrer dans nos recettes autant de fruits bio de provenance française que possible. Nous sommes donc constamment en recherche de producteurs et fournisseurs bio capables de répondre à nos besoins. Voilà qui est fait pour les fraises et la rhubarbe bio, 100% françaises ! Notre prochaine étape : sélectionner un fournisseur de poires bio en France. Et nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin : le défi à relever, c’est de proposer bientôt aux gourmands 100% de fruits bio français dans nos recettes !

collectif_producteur_rhubarbe_3_0.jpgIl arrive que certains fruits ne soient pas à disposition en France pour nos bio-ns yaourts. Parfois, simplement parce que ce n’est pas leur terroir local, ou que ce sont des fruits exotiques. Dans ce cas, Les 2 Vaches sélectionne avec soin les meilleures productions locales et toujours 100% bio : citrons bios des vergers siciliens, myrtilles sauvages des forêts polonaises, mangues bios des plantations du Sud de l’Inde…

Dans d’autres cas, c’est parce que la production bio française est encore insuffisante. Raison de plus pour intensifier notre démarche et encourager les cultivateurs de fruits bios français. Plus que jamais, Les 2 Vaches est meuhtivée pour construire un monde plus bio en développant la filière bio française !

 

* Partenaires du projet Reine Mathilde : la Chambre d’Agriculture, le Conseil Régional de Basse-Normandie, le Conseil-Elevage de Basse-Normandie, des coopératives laitières

 

Partager cet article