Tâche n° 5

Mieuh connaître la bio

Répondez à notre quiz bio

Chaque mois, on vous propose de répondre à une question, pour faire connaître et mieuh comprendre la bio.

les100tâches Combats Agriculture biologique Mangeursdeyaourts

Questions/Réponses

4 6

qui

Mangeurs de Yaourt

quand

Tous les mois

Sur Internet

Vous pensez tout savoir sur la bio ? préparez-vous pour une Interro !

Répondez à notre petit quiz  mensuel Facebook pour tester vos connaissances sur la bio.

Chaque mois, une nouvelle question viendra s'ajouter à celles déjà proposées !

Comme on est vachement bonnes joueuses, on vous donne toutes les réponses sur nos pages  C'est quoi la bio ? et Militer pour le bien-être animal.

 

question n°1 : Que mange une vache bio ?

tache_5_insign_l2v_post-fb_tache5_quizz_0.10.jpg

La ration doit contenir au minimum 60% de fourrages. La quantité maximale de concentrés autorisée est donc limitée à 40% de la ration journalière en matière sèche. Ce chiffre peut être ramené à 50% pour une période maximale de trois mois en début de lactation.

Un apport suffisant en fibres (par les fourrages) est nécessaire afin de prévenir des acidoses (résultant d’une fermentation excessive dans le rumen lorsque la ration est trop concentrée/riche en amidon) et de maintenir la santé ruminale des vaches.

Le cahier des charges bio précise une proportion minimale de fourrages dans la ration des vaches laitières, tandis qu’aucun seuil n’est précisé en élevage conventionnel. Nous reconnaissons qu’un grand nombre d’élevages conventionnels ont déjà pour pratique d’apporter une ration riche en fibres, avec une teneur en fourrages souvent supérieure à 60%, mais certains élevages pourront néanmoins être bien en dessous de ce seuil compte tenu de l’absence de cadre règlementaire sur cet aspect. Pour ces derniers, les risques de problèmes métaboliques et notamment d’acidoses peuvent alors apparaitre (une forte teneur en concentrés ayant pour effet d’abaisser le pH du rumen et pouvant par conséquent provoquer une situation d’acidose).

 

question n°2 : comment soigne-t-on une vache bio ?

tache_5_question_2_insign-l2v-post-fb-tache5-quizz-v3.pngL’utilisation de médicaments vétérinaires allopathiques chimiques de synthèse ou d’antibiotiques à des fins de traitement préventif est interdite.

En bio, le préventif est préféré au curatif. Par conséquent, les producteurs sont encouragés à mener des actions préventives et à observer leur troupeau afin de détecter des signaux d’alertes.

La prévention passe par l’observation des animaux, l’amélioration des conditions de logement et la connaissance des bonnes pratiques d’élevage.

L'utilisation des soins ci-dessous est recommandée  :

  • homéopathie
  • extraits de plantes
  • oligo-éléments

Plus de détail sur notre page Militer pour le bien-être animal.

 

Question n°3 : Que signifient les initiales AB ?

A Agriculteur Biologique
B Agriculture Biologique
C Achement Bien

20170810_tache_5_mieuh_connaitre_la_bio_l2v_fb_post_question-1.gifAB est l'abréviation d'Agriculture Biologique ! La bio, c'est une manière de se réapproprier son alimentation, pour qu'elle soit en  harmonie avec la nature et avec les saisons. C'est la  volonté d'adopter certaines valeurs plus proches des hommes, de la nature et des animaux.

Pour obtenir la certification AB, les agriculteurs français doivent respecter un cahier des charges précis et rigoureux. Toutes les étapes de fabrication d'un produit biologique sont contrôlées : transformation, emballage, transport, distribution, etc. Un organisme de contrôle spécialisé et indépendant réalise des contrôles approfondis et inopinés plusieurs fois dans l'année, et certifie les sites de production et de transformation. 

Pour qu'un produit soit certifié AB, il faut que toute la chaîne de production soit certifiée AB.

 

Question n°4 Quel pourcentage d’ingrédients bio doit contenir un produit bio ?

A 91%
B 93%
C 95%

20170823_tache_n5_mieuh_connaitre_la_bio.gifUn produit peut obtenir la certification AB lorsqu'au moins 95% en poids de ses ingrédients d'origine agricole sont biologiques : c'est à dire issues d'une production qui vise à n'utiliser ni pesticides, ni engrais chimiques de synthèse et qui exclut le recours aux OGM.

Pour les éventuels 5% de matière agricole restantes, il faut prouver qu'elles ne sont pas disponibles en bio pour les utiliser. D'autre part, il est interdit d'utiliser des arômes artificiels ainsi que certains additifs comme les colorants artificiels.*

*Source : Le site de L'Agence bio, "La règlementation en agriculture biologique : principes et spécificités".

Participez à un monde 100 tâches