• Accueil »
  • 5 applications pour meuh savoir ce que je mange
Derrière l'étiquette

5 applications pour meuh savoir ce que je mange

Depuis quelques années, les applications pour nous aider à décrypter ce que contiennent les produits alimentaires se sont meuhltipliées. Smartphone en main, il suffit de scanner les étiquettes pour en savoir plus : informations nutritionnelles, ingrédients indésirables, additifs, impact sur la santé, mais aussi plus récemment impact sociétal et environnemental...

Nos enquêtrices, Savante et Pipelette, ont meuhné l’enquête sur ces nouveaux outils : voici 5 applications vachement utiles pour savoir ce que vous mettez dans votre assiette et consommer plus sain, plus durable et plus responsable !

 Siga

« Pour manger vrai et vivre mieux », voilà l’objectif de cette application qui s’attaque aux produits ultra-transformés ! Manger meuh, c’est d’abord manger sain et simple : en effet, plus un produit est transformé, moins il est bénéfique pour la santé. Les études scientifiques à ce sujet l’ont maintenant largement prouvé. Du coup, Siga a décidé d’aller au-delà des informations nutritionnelles pour se pencher sur le degré de transformation par rapport à l’ingrédient d’origine.

Siga a mis au point son propre score pour analyser les recettes. Le score est calculé en combinant 3 facteurs : le degré de transformation des ingrédients, selon la réglementation européenne, l'évaluation d'un risque potentiel des additifs utilisés, sur la base des avis émis par l'OMS, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l'ANSES en France, et enfin l'ajout éventuel de gras, de sucre ou de sel en fonction des seuils nutritionnels fixés par la Food Standard Agency (FSA), située au Royaume-Uni.

Le résultat établit une évaluation graduée, allant de 1 à 7 (du meuh au pire) suivant le niveau de transformation du produit. Une fois bien informés, à nous de bannir ou limiter au maximeuhm les produits ultra-transformés, avec des scores de 6 ou 7, et de privilégier les aliments les plus simples, les plus naturels et les moins transformés possible !

20211208_l2v_12.1_5_applications_pour_meuh_savoir_ce_que_je_mange_2.jpg

My Label

« Consommez en phase avec vos valeurs : santé, environnement, société », tel est l’objectif de My Label, une application française lancée en 2019. Parce que nous avons tous des priorités, cette application permet de sélectionner les critères qui nous tiennent le plus à coeur : bien-être animal, travail équitable, impact carbone, lutte contre la pollution ou la déforestation, mais aussi allergies ou présence d’OGM…

Après avoir sélectionné nos critères prioritaires parmi la vingtaine proposés, on scanne l’étiquette du produit : l’application fournit un résultat personnalisé et une fiche détaillées, avec un smiley rouge pas content, jaune moyen, ou vert souriant, qui précise en pourcentage le degré de conformité avec nos attentes.

L’évaluations est basée sur des sources partenaires variées, d’associations et d’ONG reconnues : la base Open Food Facts, l’Ademe, l’institut de la consommation, Greenpeace, CIWF, Bio Consom’acteurs, Fair(e) un monde équitable...

Faire meuh pour la planète et manger en cohérence avec ses valeurs, en voilà une vachement bonne idée !  

20211208_l2v_12.1_5_applications_pour_meuh_savoir_ce_que_je_mange_1.png

Buy Or Not

Une appli ultra militante, au-delà des données nutritionnelles, qui proclame : « A chaque fois que vous dépensez votre argent vous votez pour le type de monde que vous voulez ! ». Lancée par l’association d’intérêt général « I-buycott », fondée en 2015, elle a pour but de sensibiliser les citoyens à la consommation responsable.

Alors, on achète ou pas ? L'application ne se contente pas d’analyser la composition des produits alimentaires (liste des ingrédients, dangerosité des additifs, qualité nutritionnelle), mais aussi la dimension éthique du produit. Quel est le groupe derrière la marque ? Le processus de fabrication respecte-t-il l’environnement, les conditions de travail de hommes et le bien-être des animaux ? L’appli n’hésite pas à dénoncer les mauvaises pratiques des entreprises agroalimentaires et va même plus loin en proposant aux consommateurs de s’engager en rejoignant des campagnes de boycott.

Une application pour ceux qui ont envie de meugler fort et de meuh manger dans une perspective globale et engagée !

20211208_l2v_12.1_5_applications_pour_meuh_savoir_ce_que_je_mange_3.jpg

YUKA

Créée en 2017, Yuka a été téléchargée 25 millions de fois depuis ! Avec 5 millions de produits scannés chaque jour, elle est devenue l’application favorite des consommateurs en quête d’information pour meuh manger. L’objectif des co-fondateurs : aider les consommateurs à faire les bons choix pour leur santé et représenter tous ensemble un levier d’action pour conduire les industriels à améliorer leurs produits.

Très orientée nutrition, Yuka permet d'obtenir une information claire sur l'impact du produit sur la santé. Les informations nutritionnelles sont accompagnées d’une pastille verte ou rouge (rouge s’il y a trop de sel, verte si la quantité de sucre est correcte). Le produit obtient une note globale sur 100, calculée à partir de 3 critères : les qualités nutritionnelles (pour 60% de la note), la présence d'additifs nocifs dans le produit (pour 30%) et les 10 % restant porte sur le fait qu’il soit certifié bio ou pas.

Quand le produit n’obtient pas un score fameuh, l’application recommande une alternative plus saine. Avec Yuka, c’est vachement simple de visualiser les produits qui sont bons et ceux qu'il vaut mieux éviter !

 20211208_l2v_12.1_5_applications_pour_meuh_savoir_ce_que_je_mange_4.jpg

Meuh dis donc, ce ne serait pas notre Cremeuh Chocolat, en haut à droite, avec la pastille verte ?!

 

OPEN FOOD FACTS

Lancée en 2012, c’est l’application pionnière dans le décryptage des étiquettes, devenue une référence reconnue pour sa qualité et son sérieux. Ouverte et collaborative, elle sert d’ailleurs de base à de nombreuses applications de scan de produits (comme Yuka, BuyOrNot, My label…).

Après avoir scanné l’étiquette du produit qui nous intéresse, on accède en quelques clics à une base de données extrêmeuhment complète. Pour chaque produit scanné, Open Food Facts propose un récapitulatif qui indique le Nutri-Score de l’aliment, son Eco-Score (impact environnemental) et son indice Nova (aliments supertransformés). Une alerte permet de savoir si l’aliment contient de l’huile de palme. On peut également accéder à une fiche plus détaillée quant aux informations nutritionnelles, à la composition du produit et à son impact environnemental.

Faite « par tout le monde, pour tout le monde », la base de données libre du projet citoyen Open Food Facts référence aujourd’hui 858 249 produits et se développe chaque jour davantage : on peut dire que la dimension collaborative a porté ses fruits !

 20211208_l2v_12.1_5_applications_pour_meuh_savoir_ce_que_je_mange_5.jpgChez Les 2 Vaches, on s’est toujours démeuhné pour faire les recettes les plus simples possibles, avec une liste d’ingrédients vachement courte, tous biosans additifs ni colorants.

Meuh aussi pour vous dire ce qu’il y a dans nos yaourts et desserts et d’où viennent nos ingrédients sur savoircequonmange !

 

Vous serez également intéressé.e par
Tâche n° 23

Manger bio au bureau

Mangez bio !

On vous invite au resto !

les100tâches Les 100 Tâches Mangeursdeyaourts
30 100
restaurants

Qui ?

Tout le monde

Quand ?

Octobre 2017

Où ?

"Au pré" de chez vous

 

Aujourd'hui, on vous aide à manger bio au bureau ! Tagguez un restaurant bio qui propose de la livraison à domicile dans votre ville. Nous les contacterons pour vous livrer un repas bio ! Règlement complet ici :https://goo.gl/wP4vAW