• Accueil »
  • Contre le gaspillage alimentaire on opte pour la DDM, Date de Durabilité Minimale !
Actualité

Contre le gaspillage alimentaire on opte pour la DDM, Date de Durabilité Minimale !

Parce que la date limite de consommation qui se trouve sur les produits alimentaires génère du gaspillage qui abimeuh la planète, on a décidé d’agir dès le mois de novembre en optant pour une Date de Durabilité Minimale sur nosYaourts Bio Brassés. Utiliser sa cuillère pour changer le monde, c’est ce qu’on peut faire tout simplement en ne jetant pas un yaourt encore consommable !

Toute notre gamme des Yaourts Bio Brassés Les 2 Vaches passera progressivement à la mention “à consommer de préférence avant le” (DDM) entre novembre 2021 et mars 2022. Ouvrez l’oeil, ça démarre dès le mois prochain avec nos deux recettes de Yaourts Bio Brassés Myrtille et Citron !

capture_opercules_ddm_myrtille_0.png

Un Pacte sur les Dates de Consommation = impact positif et concret !

Sachant que 20% du gaspillage alimentaire dans les foyers français est lié à une mauvaise compréhension des dates de consommation (1), il était vachement urgent de travailler sur le sujet !  En tant que marque militante et engagée, on a été conviée en 2020 par le mouvement de lutte contre le gaspillage alimentaire Too Good to Go à participer à l’élaboration du Pacte sur les Dates de Consommation.

L’objectif de ce Pacte a été de trouver collectivement des solutions pour que les dates de consommation gagnent en lisibilité et ne soient plus source de gaspillage alimentaire. Nous avons donc établi une liste d’engagements à prendre pour avoir un impact positif et concret, en alliant sécurité sanitaire, transparence et pédagogie.

Signataire du Pacte avec 60 autres acteurs de la filière alimentaire, Les 2 Vaches passe maintenant à l’action pour mettre ces bonnes pratiques en oeuvre ! Après avoir obtenu les avis favorables de l’EFSA*, de l’ANSES*, de la DGAL* et nous être assurés, analyses à l’appui, qu’il n’y avait aucun risque sanitaire pour les mangeurs de yaourts, nous voilà prêts à remplacer progressivement la mention “à consommer jusqu’au” (DLC) par “à consommer de préférence avant le” (DDM) sur notre gammeuh des Yaourts Bio Brassés.

DDM vs DLC : changer durablement notre façon de consommer

Obligatoires et encadrées par le droit européen, les dates de consommation apposées sur les produits alimentaires sont souvent appelées à tort “dates de péremption”. Le consommateur peut en conclure qu’après cette date le produit est périmé… et doit être jeté.

dlc_vs_ddm.png*EFSA : European Food Safety Authority
*ANSES : Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
*DGAL : Direction Générale de L’Alimentation, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

gaspillage_en_europe_et_en_france.pngJusque-là, nos Yaourts Bio Brassés avaient une DLC : une fois cette date dépassée, ils finissaient parfois à la poubelle. Passer à la DDM, c’est une façon vachement plus claire d’indiquer qu’on peut continuer à déguster nos Yaourts Bio Brassés, même une fois la date dépassée, sans aucun risque pour la santé.

La DDM indiquée permet de garantir les qualités gustatives optimales du yaourt en termes de goût et de texture : après cette date, le yaourt pourrait perdre en appétence, en intensité aromatique ou devenir légèrement acide. Il est meilleur avant meuh toujours bon après !

Faisons confiance à nos sens !

Avec cette nouvelle mention présente sur nos emballages, nous proposons un grand changement dans les habitudes pour réduire le gaspillage alimentaire : celle de faire confiance à notre bon sens et à nos papilles ! Quand le produit a bien été conservé à la température indiquée, que son emballage est intact et que l'odeur, l'aspect et le goût sont toujours appétissants, il n’y a aucune raison de gaspiller un bion yaourt.

Si on affirmeuh haut et fort qu’on peut consommer nos Brassés Bio après la date de durabilité minimale, c’est bien sûr qu’on a aussi pris le temps de le vérifier : les tests et analyses, faits en interne et en laboratoire externe accrédité,  confirment que le processus de fermentation et l’acidité de notre yaourt empêchent le développement de micro- organismes indésirables.

regarder_senter_gouter.png

Moins gaspiller, c’est contribuer à lutter contre le dérèglement climatique

A l’échelle mondiale, le gaspillage alimentaire représente 10% des émissions de CO2(5) : la lutte contre le gaspillage alimentaire est donc l’une des solutions les plus simples et efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique !

Lorsque nous gaspillons de la nourriture, nous ne gaspillons pas seulement un produit, mais également toutes les ressources qui ont été utilisées du champ à l’assiette pour le fabriquer, le transporter et le distribuer : terres agricoles, travail humain, eau, pétrole, électricité…

S’il était un pays, le gaspillage alimentaire serait le 3ème plus gros pollueur au monde après la Chine et les Etats-Unis(6)... Chaque seconde, en France, 317 kilos de nourriture(7) sont jetés, Soit 29 tonnes de gaz à effet de serre émises toutes les minutes(8) !

Le gaspillage a un impact négatif majeur sur la planète : en le réduisant, nous contribuons à moins utiliser de ressources, donc (bio)logiquement à préserver la biodiversité, les paysages et habitats naturels, les sols, les réserves d’eau douce…

Nous sommes fiers d'être engagés aux côtés de Too Good To Go pour réduire le gaspillage de nos produits laitiers bio. Avec cette démarche innovante, Les 2 Vaches accompagne les consommateurs citoyens vers de meilleures pratiques et invite le plus d’acteurs possible du monde alimentaire à rejoindre le combat.

(5, 6) Source Too Good To Go / FAO
(7, 8) ADEME, DP_Etude-ADEME_-pertes-et-gaspillages-alimentaires.pdf, 2016