Un peu plus qu'une vache bio

Agriculture biologique
Nos vaches sont bio*. Meuh concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ? Que mangent-t-elles ? Qu’est-ce que l’herbe bio ? En deux minutes, on vous explique tout tout tout sur l’alimentation de nos vaches bio normandes.

La vache bio française et son alimentation

Alors, côté fondamentaux, une vache bio est une vache qui produit du lait bio et qui est élevée selon les critères exigeants du cahier des charges de l’agriculture biologique. Son alimentation est biologique, essentiellement produite sur l’exploitation et correspond à ses besoins physiologiques. Les fourrages doivent constituer 60% de la ration journalière en matière sèche. L’utilisation d’OGM est interdite. Elle a accès au pâturage dès que la météo le permet et bénéficie de conditions spécifiques de bien-être animal.

 

Herbe bio, herbe bio

Vous ne le savez peut-être pas mais l’herbe avec laquelle s’alimentent nos vaches est bio également ! En effet, les prairies sont cultivées sans utilisation d’engrais et produits chimiques de synthèse. L’herbe bio ne reçoit donc aucun OGM et seulement un ajout limité d’intrants. Ce qui veut dire que l’ensemble des produits qui ne sont pas naturellement présents dans le sol sont restreints au minimum et répondent à une charte très contrôlée comme l’azote.

 

Toc, toc, c’est quoi l’azote ?  

L’azote en petite quantité est bénéfique pour l’animal et le sol. Grâce à une densité de peuplement réduite des vaches bio, l’apport en azote dans les sols est aussi limité, rendant l’herbe de nos amis les ruminants beaucoup plus saine pour l’environnement comme pour nous d’ailleurs ! Par contre en excès, il peut atteindre les ressources en eau de surface et en eau souterraine et, éventuellement, se retrouver sous forme de nitrate dans l’eau potable. De même la transformation de l’azote en oxyde nitreux contribue au réchauffement climatique de la Terre.

 

Les 2 Vaches,  au côté des vaches !

Notre éthique prend sens ici ! Nous avons fait le choix d’aller au-delà de réglementation de l’agriculture bio avec des projets soutenant plus largement la filière bio notamment grâce au programme de conversion  des éleveurs bio de Basse Normandie, Reine Mathilde, ainsi que pour le bien-être des vaches, en récompensant les éleveurs ayant les meilleurs résultats sur des indicateurs clés du bien-être animal. 

  

Source :

http://www.ecocert.fr/sites/www.ecocert.fr/files/GUIDE-de-LECTURE-RCE-BIO-884-2007-et-889-2008-Juin-2014.pdf

Partager cet article